Le solde des échanges avec l’Italie est toujours fortement exportateur et progresse avec 18,5 TWh. L’interconnexion est très majoritairement sollicitée dans le sens export avec seulement 330 pas horaires importateurs (soit moins de 4% du temps) contre 452 en 2017.

Elle est saturée 82% du temps, presque uniquement en exportation. La mise en service d’une nouvelle interconnexion (le Projet Savoie Piémont), prévue fin 2019, permettra de renforcer la capacité d’échange et la solidarité électrique entre la France et l’Italie.

Focus

Pour mieux comprendre

L’Italie limite ses imports les jours de faible consommation, notamment les week-ends au printemps et en été. Elle doit en effet maintenir en activité suffisamment de groupes thermiques capables de moduler leur production pour assurer la stabilité de son système électrique. Les jours où la production photovoltaïque risque de représenter une part importante de la consommation, la capacité d’import aux interconnexions est réduite.

Focus

Pour mieux comprendre