+2 GW de puissance installée


En France métropolitaine, la puissance installée du parc de production d’électricité approche les 133 GW (132,9 GW exactement). Elle progresse de 2 GW (+1,6%) par rapport à 2017. Ce sont les filières éolienne et solaire qui comptent pour l’essentiel de cette augmentation. La fermeture du dernier groupe fioul de Cordemais explique la baisse significative du parc thermique à combustible fossile.

Puissance installée au 31/12/2018 Puissance MW Evolution par rapport au 31/12/2017 Evolution MW Part du parc installé
Nucléaire 63 130 0% 0 47,5%
Thermique à combustible fossile 18 588 -2,3% -439 14%
dont charbon 2 997 0% 0 2,3%
dont fioul 3 440 -16,1% -657 2,6%
dont gaz 12 151 +1,8% 218 9,2%
Hydraulique 25 510 -0,04% -11 19,2%
Eolien 15 108 +11,2% 1 558 11,5%
Solaire 8 527 +11,4% 873 6,4%
Bioénergies 2 026 +4,2% 73 1,5%
dont biogaz 452 4,6% 20 0,3%
dont biomasse 634 6,4% 38 0,5%
dont déchets de papeterie 57 0% 0 0,04%
dont déchets ménagers 883 1,8% 15 0,7%
Total 132 889 +1,6% 2 054 100%

Focus

Pour mieux comprendre

Focus

Découvrez le registre national des installations de production d’électricité et de stockage

Depuis 2017, les principales caractéristiques des installations françaises de production et de stockage sont détaillées sur l’OpenData Réseaux Energie et mises à jour mensuellement. Parmi les informations disponibles, vous retrouverez la localisation, la filière, le combustible, la puissance, l’énergie annuelle, etc.
Ces données sont mises à disposition par l’ensemble des gestionnaires de réseaux de France métropolitaine et d’Outre-mer ici.

Pour mieux comprendre

Energie et puissance : quelle différence ?

Mieux comprendre la différence entre puissance et énergie

La puissance (en watt, symbole W) d’un moyen de production mesure sa capacité à délivrer une quantité d’énergie par unité de temps. Le wattheure (Wh) est utilisé pour quantifier l’énergie délivrée : 1 Wh correspond à l’énergie produite par un moyen de production d’une puissance de 1 W pendant une durée d’une heure (1 W × 1 h).
Outre le kilowatt-heure (kWh = 103 Wh), de plus grands multiples du watt-heure sont souvent utilisés lorsqu’il est question de production électrique : le mégawatt-heure (MWh = 106 Wh), le gigawatt-heure (GWh = 109 Wh) ou encore le térawatt-heure (TWh = 1012 Wh). L’énergie consommée en une heure correspond à la puissance appelée pendant cette durée de temps.

La production d’électricité en hausse significative


La production totale d’électricité en France s’établit à 548,6 TWh en 2018 soit une hausse de 3,7% par rapport à 2017. C’est la plus forte augmentation annuelle depuis 2010. Les énergies renouvelables fournissent près de 20% (contre 16% en 2017) de l’énergie électrique totale. C’est sur la filière hydraulique que s’observe la hausse la plus importante (+27,5%). L’éolien et le solaire contribuent également largement avec des augmentations respectives de 15,3% et 11,3%. La production d’origine nucléaire augmente de 3,7% sur un an mais, comme en 2017, représente une part de la production totale d’électricité proche de ses plus bas niveaux depuis 1992. Dans ce contexte de production à la hausse, la production d’origine thermique fossile diminue logiquement de façon importante. En effet, cette dernière recule de 26,8% lorsque, dans le même temps, la production d’origine renouvelable progresse de 21,9%.

Energie produite TWh Variation 2018/2017 Part de la production
Production nette 548,6 +3,7% 100%
Nucléaire 393,2 +3,7% 71,7%
Thermique à combustible fossile 39,4 -26,8% 7,2%
dont charbon 5,8 -40,3% 1,1%
dont fioul 2,2 -26,6% 0,4%
dont gaz 31,4 -23,6% 5,7%
Hydraulique 68,3 +27,5% 12,4%
dont renouvelable 63,1 +30% 11,5%
Eolien 27,8 +15,3% 5,1%
Solaire 10,2 +11,3% 1,9%
Bioénergies 9,7 +2,3% 1,8%
dont biogaz 2,4 +7,3% 0,4%
dont biomasse 2,8 +4,8% 0,5%
dont déchets de papeteries 0,3 -10,1% 0,1%
dont déchets ménagers non renouvelables 2,1 -0,9% 0,4%
dont déchets ménagers renouvelables 2,1 -0,9% 0,4%

 

Focus

Pour mieux comprendre

Focus

Et demain, quelle production?

Le vent, les courants liés aux marées, les vagues… ces sources d’énergies marines offrent un grand potentiel. Leur intégration dans le système électrique contribuera à la réussite de la transition énergétique et au développement d’une nouvelle filière industrielle. Découvrez comment RTE et ses partenaires relèvent des défis pour raccorder ces nouvelles sources de production sur le MAG RTE&Vous.

Pour mieux comprendre

Focus

Pour mieux comprendre