Stabilité de la consommation


Sur une perspective de long terme, une tendance à la stabilisation de la consommation totale d’électricité s’observe depuis plusieurs années et traduit globalement une meilleure maîtrise de la consommation malgré une utilisation croissante d’appareils électriques.

En 2018, on note cependant une consommation légèrement en baisse par rapport à 2017. Cette légère baisse s’explique par des facteurs conjoncturels tels que des températures globalement plus douces, surtout en tout début et en fin d’année, par une croissance économique moins soutenue qu’en 2017 et par des mouvements sociaux importants dans le transport ferroviaire au printemps.

Focus

Pour mieux comprendre

Consommation brute


En 2018, la consommation brute s’établit à près de 478 TWh, soit une légère baisse de 0,8% par rapport à l’année précédente.

Focus

Pour mieux comprendre

Focus

Pour mieux comprendre

Pourquoi corriger la consommation brute ?

Pour mieux observer les évolutions structurelles

Lorsqu’il fait très froid, de l’électricité est consommée pour se chauffer. A l’inverse lorsqu’il fait très chaud, de l’électricité est consommée pour se rafraîchir. Pour mieux observer les évolutions structurelles d’une année à l’autre, la consommation d’électricité est corrigée de « l’aléa météorologique ». La demande d’électricité correspond alors à la demande qui aurait été observée si les températures avaient été les températures de référence.

D’autres éléments peuvent être corrigés. Par exemple, les années bissextiles comportent un jour de plus en février. Pour s’affranchir de cet effet calendaire, la consommation est corrigée de façon à ne compter que 365 jours.

 

 

Consommation corrigée


Pour mieux observer les évolutions structurelles, RTE procède à la correction de l’aléa climatique, et du 29 février pour les années bissextiles. La consommation corrigée correspond ainsi à la demande qui aurait été observée si les températures avaient été les températures de référence, pour une année de 365 jours.

Hors secteur de l’énergie, la consommation corrigée des aléas climatiques et des effets calendaires atteint 474 TWh en 2018, soit un niveau relativement stable par rapport à 2017 (-0,3%) mais aussi sur les dix dernières années.

A noter : l’étude de la consommation corrigée nécessite d’exclure du périmètre le secteur de l’énergie, ce dernier étant fortement impacté en 2012 par le changement de procédé d’enrichissement de l’uranium, entraînant une forte réduction de consommation.

Focus

Pour mieux comprendre

Focus

éCO2mix, tout savoir de l’électricité en France, dans votre région ou votre métropole

éCO2mix est une application pédagogique au service de la transparence.
Que vous soyez un simple citoyen désirant comprendre l’électricité pour mieux la consommer, un amateur éclairé ou un professionnel de l’énergie, éCO2mix permet, de façon ludique ou experte, de suivre les données du système électrique à la maille du pays, des régions et des métropoles, de comprendre sa consommation électrique et d’avoir des conseils pour la réduire et d’agir efficacement en cas d’alerte sur le réseau électrique en appliquant des gestes simples pour éviter ou réduire le risque de déséquilibre du réseau électrique.
https://www.rte-france.com/eco2mix

Pour mieux comprendre